crédit photo :

Ferrari Architectes

Acteur de la scène architecturale romande depuis plus de 30 ans, le bureau lausannois Ferrari Architectes aborde des sujets aussi divers que variés tout en plaçant l’humain et son environnement au cœur de ses préoccupations.

Visitez le site du bureau ➔

Ferrari Architectes s’est donné pour mission de créer des espaces à haute valeur ajoutée en éveillant les émotions au-delà du construit. De la conception à la remise des clés, le souci du détail permanent est au cœur de cette approche.
Quelle que soit l’échelle, chaque projet est ici étudié, développé et réalisé comme un prototype unique fait sur mesure, répondant aux impératifs du client et dans une optique de développement durable.

Domaine du Lac

Villas à St-Prex
photo :
Thomas Jantscher
Situées entre lac et cordon boisé, ces villas ont été conçues de manière à dialoguer avec leur environnement direct. Ainsi, les façades côté rue se veulent discrètes et accueillantes, tandis que de larges baies vitrées s’ouvrent sur le grand paysage côté lac. Au centre de chaque villa, un atrium confère une ambiance intime aux espaces qui l’entourent. Chaque villa est conçue comme un jeu de prismes qui s’articulent et s’imbriquent autour d’un patio. Point focal de la maison, cet élément relie les trois niveaux habitables, du sous-sol au premier étage. Il concentre autour de lui les différents espaces majeurs en leur apportant une atmosphère baignée de lumière. En complément, un jeu de doubles hauteurs établit un dialogue entre les différents niveaux tout en magnifiant l’entrée et la vue sur le lac.

La Maison de l'environnement

Bâtiment administratif à Lausanne
photo :
Duccio Malagamba
La Maison de l’Environnement articule deux espaces publics complémentaires, l’un minéral, l’autre végétal. Cette implantation dicte l’organisation interne du bâtiment et se reflète dans la volumétrie du projet. Les surfaces de travail s’organisent autour d’un noyau composé de deux patios végétalisés, qui créent une ambiance particulière au sein des étages et deviennent des lieux de rencontres et d’échanges privilégiés. Ce noyau est à la fois le cœur spatial du projet, mais également l’élément permettant de réguler le climat intérieur. Par effet de cheminée, les deux atriums assurent la ventilation naturelle, alors que leurs épais murs de terre crue contribuent au confort thermique et régulent le taux d’humidité. Si le bois, utilisé en façade, est un matériau isolant et durable, sa faible densité ne permet aucun stockage de la chaleur. La mise en œuvre du pisé vient compenser ce manque par sa forte inertie thermique. C’est la combinaison de ces deux notions antago­nistes, légèreté et masse, qui permet la construction d’une maison passive.

Parc du Simplon

Quartier mixte composé de bureaux, commerces, artisanat et 180 logements
photo :
Duccio Malagamba
Le nouveau quartier, qui se dessine sur les anciens entrepôts CFF, est situé sur un plateau en surplomb de la rue du Simplon, au même niveau que les voies ferrées. Le projet tend à optimiser les surfaces perméables et fertiles et se compose de trois éléments paysagers structurants: l’Allée Centrale, liaison de mobilité douce principale; les Axes verts, offrant de multiples usages tels que détente, rassemblement ou jeu; les espaces intercalaires, alternativement aménagés en places de quartier publics, espaces semi-publics ou jardins potagers.