crédit photo :
zeno pollini

biolley pollini architectes

De l'étude de faisabilité au projet, jusqu'à la réalisation, nous accompagnons nos maîtres de l'ouvrage en instaurant un dialogue franc et ouvert. De ces échanges et de notre expérience prennent forme des solutions adaptées, sensibles et durables.

Visitez le site du bureau ➔

Depuis sa fondation en 2013 à Lausanne, biolley pollini architectes, oeuvre pour une architecture contextuelle et inclusive. Toujours attentifs aux spécificités de la substance bâtie et des lieux dans lesquels nous sommes appelés à intervenir, nous définissons les rapports spatiaux à partir des usages, en prêtant une attention particulière à la lumière naturelle, aux proportions et matériaux. Nous accordons une place importante aux échanges avec toutes les parties prenantes du projet ; volontés du maître de l’ouvrage, exigences des autorités, contributions des spécialistes, savoir-faire des entreprises, sont confrontés et mises en perspective, avant d’être intégrés au projet. Particulièrement sensibles aux problématiques environnementales, nous promouvons des solutions simple et durables, le réemploi, l'utilisation de matériaux de construction écologiques et sains, ainsi que la mise en place d'installations techniques élémentaires et efficaces.

St-Jean-de-Tholome

Rénovation d'une grange
photo :
zeno pollini
L’ancienne grange de cette ferme, déjà rénovée dans ses deux premiers étages en 2012, est rendue habitable pour y accueillir les nombreuses visites d’amis et parents, les jeux des enfants et les répétitions d’un groupe de musique. L’espace central, multifonctionnel et généreux, profite de la grande hauteur sous le faîte et traverse de part et d’autre la bâtisse, en se prolongeant même au delà à travers d’importantes baies vitres qui cadrent les montagnes environnantes. S’accrochent à cette nef centrale une série d’espaces servants mansardés et éclairés zenithalement, tels les niches faisant office de chambres d’appoint, les salles d’eau, la circulation verticale et des rangements. Un jeux de rideaux permet de moduler les rapports entre les espaces, selon les besoins d’utilisation.

Pully

Rénovation d'une villa des années 60
photo :
zeno pollini
Située à proximité du centre historique de Pully, cette villa des années '60 dissimulée par les immeubles l'entourant, résiste à la densification des parcelles voisines et séduit par son charme désuet. De plain-pied, le niveau habitable, a été libéré des couloirs d'origine, pour offrir plus d'espace et fluidité de mouvement. Le mur de refend a été remplacé par un meuble/pare-vent qui articule autour de lui les espaces de vie : salon, salle à manger, cuisine et hall d'entrée. Son caractère affranchi exalte par contraste les qualités de la substance et donne une nouvelle identité à l'habitation. À la fois ilot de cuisine, vaisselier, penderie, vide-poches et bibliothèque, il a été utilisé aussi pour afficher des papiers-peints japonais, héritage de famille. En réorganisant la position des portes intérieures, il a été possible de dédoubler la seule salle de bain d'origine en une salle de douche pour la suite parentale, et une salle de bain commune qui bénéficie aussi d'un éclairage naturel, via une bande vitrée le long du plafond.

Fenin

Villa individuelle Minergie-P
photo :
daniela & tonatiuh
Située entre des vieilles fermes en contre-bas de la route principale, cette villa individuelle en ossature bois, profite d’un vaste dégagement sur la vallée et sur le Creux-du-Vent. Un simple mur en béton-chaux compacté, sans armature, organise les espaces intérieurs et extérieurs: il privatise le jardin au sud, protège de la route, accompagne l’entrée, soutient le couvert à voitures, assure une bonne inertie thermique et accueille la cheminée, seule source de chaleur de la maison à l’exception des apports solaires passifs. À l’étage inférieur, au calme, s’organisent la bibliothèque et les chambres, en lien visuel avec les champs avoisinants et la vallée. Labellisée Minergie-P, cette villa bénéficie d’une ventilation double flux couplée à un puits canadien hydraulique, de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques et d’une récupération d’eau pluviale qui lui permet d’être indépendante du réseau. La structure porteuse en bois est isolée avec des matériaux d’origine naturelle, comme la cellulose, la laine de mouton ou encore la laine de bois, pour créer une enveloppe hautement performante.