crédit photo :

Background Architecture

Fondé en 2013, Background Architecture inscrit sa pratique dans la complexité du métier d’architecte comme concepteur, constructeur ou planificateur. Le bureau a pu valoriser ces trois facettes par de multiples prix en concours, des réalisations d’ouvrages publics et privés ou des représentations de Fondations dans leur stratégie de développement.

Visitez le site du bureau ➔

La conception est au centre des réflexions du bureau, et se traduit par la lecture d’un contexte et la recherche d’un concept fort propre à chaque projet, afin d’en tirer des problématiques singulières, fonction de l’histoire, des contraintes ou de l’usage. La dimension constructive est omniprésente et se matérialise tant dans les prestations d’exécution des projets conçus par le bureau que dans la direction des travaux pour des agences tierces, traitant de questions aussi bien environnementales que financières pour aboutir à des réalisations de qualité en adéquation avec les objectifs des clients et de la société. La planification prend une place de plus en plus importante dans tout projet d’ampleur. A travers un statut d’expert en marché publics, le bureau prend en charge l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) ou l’organisations de procédures en marchés publics (Appels d’offres, concours, MEP).

NBSH

Nouveau Bâtiment pour les Sciences Humaines
photo :
STRATUS - Visualisation d'architecture
La morphologie du projet tire sa source de son implantation, sa circulation et de son organisation. Le bâtiment matérialise le front sud du site de Chamberonne. Ses espaces d’accueil et de restauration viennent chercher au rez un contact maximal avec la placette urbaine d’entrée du NBSH, au nord du bâtiment, tout en offrant une percée sur le sud par un dispositif en double baïonnette. Cette morphologie permet ainsi de dégager 3 pleins et 3 vides, structurant toute l’organisation des différents niveaux et abritant les programmes principaux : auditoires, salles de classes, circulations verticales. Le bâtiment propose ainsi une organisation horizontale fluide dans chaque niveau. Cette ouverture se retrouve dans les coupes, au travers de puits de lumière liant certains programmes entre-eux. Ces dilatations verticales sont dimensionnées en fonction de l’usage, offrant aux espaces les plus publics de généreuses relations, et à ceux administratifs des contacts plus maîtrisés, favorisant les interactions tout en préservant la privacité.

Extension d'une villa

Extension d'une villa à Epalinges
photo :
Le projet met en place un studio indépendant attenant à une villa et à son garage, venant offrir une continuité volumétrique par un travail de raccord des toitures et des pentes existantes. Articulant l'ensemble des usages de l'habitat dans un plan compact, les espaces permettent de définir par leur volumétrie en plan et en coupe une succession d'un petit hall, d'une cuisine, d'une salle à manger, d'une chambre et enfin d'une salle de bain, le tout dans une continuité spatiale. Les vues et prolongements extérieurs sont disposés de sorte à ce que la privacité de l'existant soit assurée, permettant soit à un usage dans le cadre familial, soit une location.

Auberge de Mex

Reconstruction d'une auberge villageoise comportant un restaurant, une crèche, un hôtel et un appartement
photo :
La proposition réinterprète la notion d'"Auberge communale" dans un volume donné, sur un site complexe: bâtiment communal mitoyen, terrain et accès existant. La réalisation parvient à offrir une grande densité programmatique aux usages distincts, tout en tirant parti des singularités existantes (objets) et contextuelles (site). Ainsi le restaurant profite de la proximité de l'axe routier, tout en proposant une terrasse abritée dans sa poche de végétation. La crèche occupe le premier étage, de plein pied sur l'extérieur (préau et parc) à l'est du bâtiment. Les chambres d'hôtel et l'appartement occupent le grand volume de toiture et réintroduisent les qualités spatiales de "vivre dans les combles" dans une coupe travaillée, offrant des vues cadrées sur le jura.